L’instant ou tout a commencé


Running / samedi, mars 10th, 2018

hello tout le monde,  Aujourd’hui, je vais vous parler sport, plus précisément, running. Et oui j’ai la fâcheuse tendance (ou pas) de sauter d’une catégorie à une autre. Beaucoup de sujets me tiennent à coeur, donc pour moi ce n’est pas possible de m’arrêter à 2 ou 3 choses  ^^.

J’aimerais avec vous partager mon expérience de la course à pied, comment elle est devenue ma meilleure amie dans les moments difficiles comme dans les bons :), ou tout simplement quand j’ai envie de me défouler. Courir, c’est très à la mode depuis quelques années avec ce slogan: le sport c’est la santé! Ok… je dois vous avouer que bien avant la naissance de ma fille, il y a maintenant 5 ans, le sport c’était pas mon fantasme! Ah non, mon sport à moi c’était la cigarette! Inspirer, expirer, c’est un peu le même principe quand on court non? bref, je vais essayer d’être sérieuse sur ce coup là. Oulalaa, je m’égare encore dans les détails.

Flash back, retour il y a 4 ans en arrière: suite à ma grossesse (42 ans pouhaa qu’elle est vielle) ou allègrement, les kilos sur la balance se sont accumulés, vingt supplémentaires sil vous plait! Là j’ai battu un record non? Une fois l’allaitement terminé, je n’arrivais pas à perdre mes kilos malgré mes efforts sur la nourriture. A ce moment précis, je me suis pris ma première claque en pleine figure. Et oui ma vielle, on ne perd pas du poids à 44 ans comme à 24 ans. Un jour, enfin plutôt un soir, alors que j’étais assise, je n’en pouvais plus de voir mon ventre avec des tas de plis partout, mes cuisses complètement flasques et mon fessier euh non on parlera pas de mon fessier 🙂  et je vous passe les détails. Le seul point positif était que je n’avais pas repris la clope. Donc, profitons pour faire quelque chose de bien! Move ton corps ma grande!

Départ chez décathlon pour acheter ma première tenue de course taille 42 ouais. Je ne voulais pas quelque chose de trop cher pour mes premiers habits, surtout pas au début. Comment être certaine que je ne n’allais pas abandonner quelques séances plus tard?

Me voilà donc lancée sur la petite piste cyclable de mon village. par une belle matinée de mai, avec pour seul accessoire une simple montre au poignet. J’étais hyper motivée. Pas forcément bien dans ma peau, avec tous ces kilos à porter… pour débuter franchement, c’était pas top génial. A chacun de mes pas, le douloureux sentiment que tout mon corps était balloté de gauche à droite, on aurait dit un mollusque, bref j’avais super honte de moi.

A l’époque, je cherchais un programme de débutants sur le net et je suis tombée sur un truc du genre: objectif courir 30mn en quelques semaines. Au début, j’ai commencé par 5 minutes de marche, pour chauffer les muscles et ensuite j’ai alterné: 30 secondes marche rapide et 30 secondes course sur environ 15 minutes. Ce qui me faisait en tout 20 minutes c’est pas grand chose au final dans une journée et j’ai tenu ce programme, à raison de 2 fois par semaine et progressivement j’ai espacé le temps de marche pour arriver à courir fièrement mes premières 20 minutes sans m’arrêter.

Par la suite, mes séances petit à petit ont augmentées par tranche de 5 minutes, et mes sorties 3 fois par semaine, l’objectif était de courir 30 minutes sans marcher ni m’arrêter. Oh, je vous dis pas que cela a été facile, mais sachant que j’ai fumé plus de vingt ans, vous pouvez imaginer le souffle que j’avais. Le plaisir de courir est venu bien plus tard pour moi, environ 3 mois. Alors si vous vous lancez, ne vous découragez pas, il faudra du temps pour développer les endorphines, les fameuses hormones, cela vous dit quelque chose? Alalaa je me souviens comme si c’était hier, le jour ou j’ai éprouvé le réel plaisir de courir. Je ne peux que vous encourager. Bien entendu, cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais le jeu en vaut la chandelle.

j’avais gagné en muscles et surtout mes kilos se sont volatilisés. La course à pied était née pour moi. C’est mon échappatoire, ma soupape de sécurité quand j’ai le moral dans les chaussettes ou que quelque chose me tracasse, mon petit moment à moi ou je me sens respirer. Je cours parce que mon corps le réclame, même au travers des blessures que j’ai subis et que je subis encore, elle est toujours mon alliée dans les bons moments comme dans les mauvais.

Si après ce petit article, vous avez l’envie d’essayer, alors  allez-y! Les beaux jours ne vont pas tarder. La seule chose que vous aurez besoin c’est d’une bonne paire de baskets, probablement votre plus gros investissement. Ne faites pas comme moi au début , choisir uniquement pour l’esthétique (a voir ici), je vous conseille pour débuter de faire un tour chez décathlon, vous trouverez tout le matériel technique à de très bons prix. N’oubliez pas, d’installer une application sur votre portable, et suivre votre progression. C’est hyper motivant surtout au début. Il y a le choix, à vous de voir ce qui vous convient. Celles que je vous conseille sont: Nike+Run Club et Endomondo.

Si vous avez envie de partager vos expériences, n’hésitez pas, je serais ravie de discuter de cela avec vous.

Au plaisir de vous lire et à bientôt 🙂

2 réponses à « L’instant ou tout a commencé »

  1. La course à pieds est l’activité physique la plus simple, mais surtout la plus efficace, on l’oublie trop souvent.

Laisser un commentaire